BUDGET

Publié le par CB



Les surprises du budget 2010
Didier Migaud président de la commission des finances, dévoile que l'abandon, depuis le 1er janvier 2007, de toute taxation des plus-values à long terme des cessions d'actifs a coûté 20,5 milliards d'euros en deux ans au budget de l'Etat. Une sacrée niche fiscale instaurée par Jean-François Copé, président du groupe UMP  à l'assemblée nationale, qui était à l'époque ministre du Budget. Un autre député socialiste, Jean Launay, a épluché les factures de sondages réglées par l'Elysée en 2008 et 2009. Il a obtenu la confirmation de la boulimie sondagière : plus d'un sondage d'opinion par jour a été commandé par l'Elysée. Choisis, définis et financés par la Présidence de la République, des dizaines de sondages ont été ensuite partiellement publiés sans que le réel commanditaire ait été mentionné à l'attention du public; et un conseiller, Patrick Buisson, rémunéré 1,5 millions d'euros l'an passé, s'est constitué une cagnotte de près d'un million d'euros de marge sur les études qu'il commandait. Vendredi, la ministre de la Justice a refusé qu'une commission d'enquête parlementaire soit constituée sur le sujet.

Publié dans POLITIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> Encore une entourloupe de ce gouvernement, Sarko en tête.<br /> <br /> De plus, comment rendre crédible pour chacun d'entre nous la justification de la privatisation de la Poste, la dégradation de notre système de santé, la suppression des hôpitaux de proximité,<br /> l'augmentation des prix d'EDF et de GDF, la suppression lente et lanscinante de nos services publics ! Mauvaise gestion que celle qui profite aux amis des amis de Sarko.<br /> <br /> Non à la copinerie ambiante, aux alliances malsaines, à la catastrophe que nous sommes amener à subir depuis les dernières Présidentielles !<br /> <br /> On nous prend pour des c.... !<br /> <br /> Réagissons !<br /> <br /> <br />
Répondre